Antoinette fouque - site officiel

Image Antoinette Fouque - Site Officiel

De l'éducation à la psychanalyse

En 1972 à la faculté de Vincennes, Antoinette Fouque débat au sujet de la sexualité féminine avec la psychanalyste Luce Irigaray. Elle travaille avec différentes maisons d'édition parallèlement à sa mission d'enseignement. Dans les années 60, la jeune femme lie connaissance avec Jacques Lacan, le réputé psychanalyste. Antoinette Fouque s'est lancée dans l'enseignement après des études supérieures en Lettres.

L’Alliance des femmes pour la démocratie nait sous la houlette d’Antoinette Fouque lorsqu'elle rentre du pays de l'Oncle Sam à l'aube des années 90. Au début des années 80, Antoinette Fouque s'envole pour les USA et s'éloigne du Mouvement de libération des femmes. Le mouvement, à ce moment victime de de luttes internes, perd de l’influence. Pour prévenir tout détournement par les partis, la marque MLF a été déposée à l'INPI.

Antoinette Fouque n'est pas en phase avec l'existentialisme défendu par Simone de Beauvoir. Bien sûr, Antoinette Fouque a collaboré à plusieurs livres collectifs et à de nombreux entretiens. "Le dictionnaire universel des créatrices" parait sous sa direction, il met en lumière quarante siècles de création des femmes.

Antoinette Fouque crée le Club Parité 2000, le Collège de Féminologie et l’Observatoire de la Misogynie. Elle s’engage avec Aung San Suu Kyi face à au régime militaire en Birmanie. Toutes les causes ont été encouragées par Antoinette Fouque.

Antoinette Fouque, la femme de lettres

Grâce à des centaines de livres consacrés à la réflexion des femmes, la maison d’édition d’Antoinette Fouque aide de multiples écrivains à sortir de l'anonymat. Antoinette Fouque se rend compte combien les femmes occupent peu de place dans le secteur de l’édition à force de coudoyer les milieux intellectuels. Au début de la décennie 1970, cette femme de lettres lance Les Editions des femmes, et à la même époque les Librairies des femmes à Paris, Lyon et Marseille.